Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

Les importations à bas coût ont amélioré le pouvoir d'achat de 1.000 euros par ménage

Les importations à bas coût ont amélioré le pouvoir d'achat de 1.000 euros par ménage. Les biens en provenance de pays bon marché ont permis aux français d'économiser 30 milliards d'euros en 2014, selon la banque de France. Ces produits coûtent en moyenne 40 % moins chers que s'ils étaient fabriqués en France. Ce sont surtout l'habillement, les meubles et l'électronique grand public qui sont concernés, les autres postes de dépenses comme l'alimentation, la santé ou le transport étant moins touchés par le déferlement de biens à bas coût. En tout cas, l'ouverture de l'économie française aux pays émergents comme la Chine, le Brésil, le Mexique et les pays d'Europe de l 'Est a permis de faire baisser l'inflation. D'autant que, face à la concurrence étrangère, les entreprises françaises ont dû s'adapter et réduire leurs prix. Les économistes de la Banque de France estiment ainsi que la mondialisation a fait baisser l'inflation de 0,17 point par an en moyenne entre 1994 et 2014. LES ECHOS page 3.

Sujets similaires

Communication Medef du 21 septembre 2017

Code du travail : ce que disent les DRH de la réforme. Ce n'est ni « la révolution copernicienne » vantée par le gouvernement ni « la casse sociale » que dénoncent certains syndicats. Voilà le message qu'a fait passer mercredi le président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH), Jean-Paul Charlez, en présentant un sondage réalisé auprès de ses membres sur les ordonnances réformant le Code du travail, dont la version définitive sera présentée ce vendredi en Conseil des ministres.

La grève SNCF paraît être une grève très politique

« La grève SNCF paraît être une grève très politique » a estimé hier matinPierre Gattaz, sur FRANCE INTER. Le patron du Medef a salué les réformes entreprises par le gouvernement. « Des réformes qui aboutiront à un retour à l'emploi », assure-t-il. Selon lui, « les entreprises ont besoin de quatre choses, elles ont besoin d'un marché du travail (…) simplifié, (…) d’une fiscalité attractive qui permette de dégager des marges, pour innover, pour prendre des apprent is, pour former nos salariés, pour exporter (…).