Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

Soirée prestige pour sa première année de "Place des Femmes"

Adhérente à Saint-Jacques Activités, l’association “Place des femmes” a donné rendez-vous ce jeudi 1er février à la salle des Carrières sur Maxéville pour souffler sa première bougie.

Place des femmes est une association indépendante destinée à valoriser des parcours de Femmes, fédérer, faire preuve de bienveillance, de tolérance, de convivialité, d’entraide, de partage, d’expériences et d’expertise. Accompagner, échanger, informer font partie des valeurs de Place des femmes.

Les deux présidentes, Marie-José DAVANZO et Isabelle LEFORT ont présenté l’association et un retour sur les derniers événements à travers un diaporama vidéo. Ensuite Didier OHMER a annoncé le programme de la soirée avec  la conférence d’Elisabeth GRIMAUD docteure en psychologie . Elle explique comment les récentes découvertes sur le cerveau révolutionnent le management en exposant sa méthode innovante : Le Beau, le Bien et le Bon.

Christine PERRY, coach professionnel a donné la parole à Alexandre Merlot qui dirige le bureau d’études Cube Ingénierie à Gondreville et qui est venu présenté son témoignage de l’entreprise libérée.

 

Lors du lancement de l’Association Place des Femmes, Caroline VIGNEAUX a été élu égérie pour une année mais était en tournée, aussi elle a fait parvenir une vidéo pour exprimer son regret de ne pas avoir pu se joindre à la soirée.

Colette HEISSER a reçu un bouquet de fleur et un soin bien-être pour cette jeune retraitée que l’association a voulu mettre en valeur pour son parcours riche, son dynamisme, son enthousiasme, son investissement dans le milieu associatif et en particulier dans Place des Femmes.

Les festivités furent ouverte par le trio d’avocats sans robe Etienne GUTTON, Grégoire NIANGO et Guillaume BAUDOIN qui ont accompagné la soirée en musique, sans oublier le cocktail Sucré-Salé et plusieurs animations autour du thème du bonheur : atelier Free Hugs, atelier eyes contact, atelier dégustation de vin animé par Pierre Kratz du cave Virion 2G, un stand dédicaces du livre d’Elisabeth Grimaud, un mur de créativité et une tombola gratuite avec de nombreux lots.

 

Sujets similaires

SharePrint imprime sa marque

Installée depuis novembre 2013 sur près de 7 000 m2 sur le site Saint-Jacques II de Maxéville, la société SharePrint, nouvel étendard fédérateur et nouveau nom de Colin Frères Imprimeurs depuis janvier dernier, va fêter en 2016 ses cinquante ans d'impression made in Lorraine. Un demi-siècle d'impression où le média papier a toujours été le fer de lance du développement de l'entreprise familiale. Un support adapté aujourd'hui aux évolutions sociétales et technologiques du moment. Valeur ajoutée : la diversification technologique avec un parc de machines offset et numériques de dernière génération, qui demeurent les piliers de la société pilotée par les deux frères Gilles et Philippe Colin. Des savoir-faire reconnus à l'échelle hexagonale partagés au sein du réseau ImpriFrance, véritable laboratoire d'idées et outil prospectif pour l'impression de demain.

"Un imprimeur qui aujourd'hui ne fait que de l'impression est voué à disparaître." Gilles Colin, le directeur général et commercial de SharePrint (nouvelle dénomination de Colin Frères Imprimeurs depuis le début de l'année) est catégorique dans son analyse de l'avenir du secteur et on comprend mieux le changement de dénomination opéré en janvier dernier. "À la base, SharePrint était le nom d'une filiale de Colin Frères Imprimeurs spécialisée dans la logistique et qui est toujours ! Aujourd'hui, vu la diversification et la multiplicité de notre offre de services pour la conception et la réalisation d'outils de communication (de la plaquette, à la PLV en passant par l'objet publicitaire), nous avons souhaité regrouper le tout sous cette dénomination, disons plus dynamique."

Dans les quelque 7 000 m2 de locaux du site Saint-Jacques II de Maxéville, en lieu et place de feu l'imprimerie Jean Lamour (un imprimeur qui s'installe dans les locaux d'un ancien imprimeur, tout un symbole...), une machine offset UV dernière génération cohabite avec des presses numériques, " véritable avenir de la profession avec l'annonce prochaine de l'arrivée sur le marché de presse numérique de grands formats", ou encore une plieuse-colleuse "affichant une multifonctionnalité et une efficacité optimale pour toutes les idées de pliage et collage en papier et carton."

Ère de l'imprimé connecté

Cette mini-planète de l'univers de l'impression va fêter cette année ses cinquante ans d'existence. Trente-cinq collaborateurs y travaillent "en deux équipes et des astreintes le week-end, histoire de tenir les délais de livraison." Réactivité, souplesse et adaptation constante aux évolutions sociétales, SharePrint imprime sa marque et partage ses savoir-faire au sein du réseau ImpriFrance. Ce regroupement d'une soixantaine d'imprimeurs nationaux, à la base simple groupement d'achats, s'est rapidement mué en laboratoire d'idées et d'outils prospectifs. "Cela nous permet d'envisager l'avenir avec sérénité. Il y a beaucoup d'échanges et de mise en place de bonnes pratiques et d'entraide entre nous", explique celui qui est un des administrateurs du réseau (la dernière AG s'est d'ailleurs déroulée dans les locaux maxévillois).

"Notre objectif est commun, celui notamment de toujours promouvoir le papier et l'impression". Même si l'impact des technologies web est palpable, "le média papier demeure la base de tout". Le développement par SharePrint de l'application ONprint illustre cette complémentarité recherchée entre les différents supports de communication. "ONprint, c'est un imprimé connecté permettant d'obtenir, en flashant une image par exemple, un flux d'informations, un peu à l'image d'un QR Code mais à une dimension plus importante." Cette veille technologique est constante histoire de continuer à faire la différence sur ce marché de l'impression en perpétuelle évolution. Dans cet univers en mouvement, les Lorrains de chez SharePrint continuent leur révolution.

Au Zénith sur Saint-Jacques : Patricia Kaas

Sur Saint-Jacques au Zénith, plus de 1600 personnes ont fait le déplacement pour le concert de Patricia Kaas, ce mercredi 1er février, qui présentait son nouvel album. La Lorraine a sorti son 10e album en novembre 2016.

Un 10e album studio, le premier opus de nouvelles chansons depuis 13 ans, est annoncé au sein du label Warner, qui sera bien entendu accompagné d'une tournée majeure de la plus grande interprète française des dernières décennies.

Pour son entrée en scène, Mademoiselle chante le blues, était vêtue d'une robe du soir noire, perchée sur ses talons et a donné un show lumineux.  Ce spectacle, "qui ressemble à la femme que je suis devenue", a également propulsé sur le devant de la scène les musiciens que Patricia Kaas a décidé de mettre en valeur avec ses tubes revisités pour la tournée.

 

Cegil Lorinfo, votre partenaire formation sur Saint-Jacques II

Installée sur Saint-Jacques II et à Metz Technopôle, Cegil Lorinfo dispose d’une expertise reconnue pour proposer son catalogue de formation en s’appuyant sur des partenaires de qualité. Un centre de formation est présent sur chacun de ses deux sites.

Agréée “organisme de formation” au niveau de la préfecture de la région Lorraine, Cegil Lorinfo est inscrit et référençable au datadock (base de données inter-OPCA et Opacif lancée en 2017 dont le but est de regrouper les preuves de l’application des 21 indicateurs qualité par les organismes de formation correspondant aux 6 critères fixés par le décret qualité de la formation).

Toutes les entreprises peuvent s’adresser à Cegil Lorinfo pour les domaines de formation suivants : Management, Développement Professionnel, Team building, Gestion d’Entreprises, CAO/DAO, PAO/PréAO, Informatique Technique, Bureautique, Langues, Impression 3D, Sécurité et Prévention au Travail (SST, EPI, Gestes et Postures…).

Dans des domaines tels que le Team Building, Cegil Lorinfo est le seul organisme sur la région Lorraine à proposer Lego Serious Play avec la formatrice Lego, Marie, certifiée Facilitateur Lego Serious Play par l’Ecole centrale de Paris.

Interlocutrice Mélanie : mvechambre@lorinfo.fr 03 83 95 44 44.

 

Concours trajectoires d'Alexis Lorraine

70 % des lauréats du concours Trajectoires d'Alexis Lorraine sont d'anciens demandeurs d'emploi. Créer son entreprise pour gérer son propre emploi et continuer à exister socialement, un signe des temps mis en avant à l'occasion de la remise des prix, le 25 novembre 2015 à l'hôtel de ville de Nancy.

"C'est un temps de respiration, une respiration bienvenue." Dixit Jacques Bachmann, le président d'Alexis Lorraine (structure d'accompagnement de créateur et de repreneur d'entreprise), en ouverture de la cérémonie de remise des prix du concours Trajectoires, le 25 novembre à Nancy. Une respiration apaisante à l'aune de l'actualité du moment. 101 dossiers ont été déposés pour la 16e édition du concours régional des créateurs d'entreprises. Une trentaine ont été sélectionnés et 17 lauréats mis en avant à l'occasion de ce moment où le microcosme entrepreneurial s'est quasiment senti comme une véritable famille. Palmarès de ce cru 2015

Les 17 lauréats

  • Sonelec Energies : créée par Solner Ilbas, la société basée à Flavigny-sur-Moselle est spécialisée dans l'électricité.
  • Tonnerre de Crêpes : créé par Véronique Reydel et Cyrielle Istin-Reydel, ce concept de restauration rapide piloté par un duo mère-fille est basé à Metz et pourrait prochainement gagner Nancy.
  • Aquila RH : située à Vandoeuvre-lès-Nancy, cette agence de prestations de recrutement d'intérim est dirigée par Rosalba Williams, qui affiche plus de vingt ans d'expérience dans ce secteur d'activité.
  • Le coq & le Crapaud : basée à Metz, l'enseigne spécialisée dans la tapisserie d'ameublement a été créée par Gildas François.
  • Sagest' : située à Heillecourt, cette société de services aux entreprises (secrétariat externalisé) est menée par Roxane Ponsart, qui sera d'ailleurs la marraine du nouveau Cercle des créatrices d'entreprises d'Alexis Lorraine annoncé à Nancy mi-décembre.
  • Classic'Chic : cet établissement de prêt-à-porter indépendant, basé à Sarreguemines, a été créé par Kévin Grimm.
  • Cabanes en Lorraine : ce complexe de gîtes dans les arbres a été pensé par Marc Obstetar et a trouvé domicile du côté d'Ancy-sur-Moselle.
  • La fabrique : cette librairie indépendante de Bar-le-Duc a ouvert grâce aux deux passionnés de littérature que sont Rémi et Aurore Grandidier.
  • Le Gastronome : ce restaurant et traiteur, basé à Hettange-Grande, est dirigé par Martial Serafin.
  • L'Âne bleu : Marie Claude Bichelberger n'a pas changé le nom de ce restaurant-crêperie d'Epinal quand elle l'a repris.
  • Les fondus de la Nied : ce fabricant de fromages de Lemud est piloté par Laurent Dumay.
  • Les ZArgonautes : Bénédicte Thiriez propose sur Thionville des services à la personne, notamment au niveau de la petite enfance.
  • Dperformance : ancien-entrepreneur, Guillian Demond abat aujourd'hui la carte de la SARL avec son garage de réparation auto de Maxéville.
  • RSTC (Réalisation Soudure Tuyauterie et Chauffage) : Joseph Parlagreco a rebondi après son licenciement économique en créant son entreprise à Behren-lès-Forbach.
  • Garage Heckel : Sabine Noël, ancienne commerciale chez Citroën, a repris ce garage de la marque aux chevrons à Basse-Ham.
  • La bonne Fournée : Jean-Marc Rein a repris le fonds de commerce de la boulangerie-pâtisserie à Hayange.
  • Platinium : piloté par Stéphanie Guidi, maître artisan coiffeur, ce salon de Saint-Dié-des-Vosges utilise 90 % de produits naturels.