Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

Le dîner de l'entreprise au CCI

Ingénieur, expert en réseaux d’informations et en numérique, prévisionniste de réputation mondiale, Xavier Dalloz était à Nancy jeudi devant 220 chefs d’entreprise et décideurs. Un record pour la CCI 54.

Dans le milieu du numérique et de l’économie, on les appelle les prévisionnistes. Leur rôle ? Accompagner gouvernements, entreprises dans la course à l’information numérique. Leurs techniques ? L’analyse. Plus que le doigt mouillé ou le regard levé vers les dieux de la Pythie de Delphes, même si Xavier Dalloz reconnaît volontiers qu’il ne sait pas dire (tout) l’avenir. Jeudi soir, 220 décideurs et chefs d’entreprise sont venus écouter l’ingénieur Dalloz, invité par la CCI 54. François Pellissier, puis François Werner pour la Région Grand Est ont planté le décor. Globalement cela va vite, très vite, au point donner le tournis : « Dans le Grand Est, il faut offrir la fibre à tout le monde et à tout moment. Il faut investir dans les tuyaux, comme Charles Choné l’avait fait sur le Grand Nancy ». Quand François Pélissier passe le micro à Xavier Dalloz, une myriade de concepts défilent sous les yeux des invités, tous ultra-connectés, forcément.

« Sur les 500 entreprises cotées au Dow Jones en 1970, 200 ont disparu, avec des monuments comme Kodak. Tous les dix ans une innovation majeure change tout, 1944 le premier ordinateur, 2004 les réseaux sociaux », explique Xavier Dalloz, correspondant en France du CES de Las Vegas, la Mecque du numérique et de l’électronique. L’édition 2017 voit le passage du big data à 1.000 milliards de profits, au small data. Dalloz prévoit une multiplication par 5 du marché : « C’est l’internet of me, après avoir été celui des réseaux mondiaux. Le smartphone représente 47 % des ventes de produits manufacturés dans le monde. Hier vous achetiez une balance, demain votre balance connectée vous aidera à grossir, maigrir. On pense que le marché des objets connectés va être multiplié par 11 d’ici à 2020 ». Prudent avec les réseaux sociaux, dont il considère qu’ils ne fiabilisent pas la protection des données personnelles, Xavier Dalloz est pourtant de tous les défis numériques, avec un crochet par l’essentiel : l’énergie ! Pour faire tourner, charger, recharger tous les objets connectés avec de moins en moins de pétrole, que reste-t-il ? « Le solaire qui va devoir régler très vite son problème de stockage ». On a beau causer rail numérique, l’indépendance énergétique vis-à-vis du fossile est encore en tête du train…

Sujets similaires

La grève SNCF paraît être une grève très politique

« La grève SNCF paraît être une grève très politique » a estimé hier matinPierre Gattaz, sur FRANCE INTER. Le patron du Medef a salué les réformes entreprises par le gouvernement. « Des réformes qui aboutiront à un retour à l'emploi », assure-t-il. Selon lui, « les entreprises ont besoin de quatre choses, elles ont besoin d'un marché du travail (…) simplifié, (…) d’une fiscalité attractive qui permette de dégager des marges, pour innover, pour prendre des apprent is, pour former nos salariés, pour exporter (…).

Une baisse du chômage en demi-teinte

Une baisse du chômage en demi-teinte. Selon les statistiques publiées par le ministère du Travail mercredi, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité (catégorie A) a diminué de 0,9 % dans toute la France (- 32 100) pour s'établir à 3,7 millions de personnes entre janvier et mars, après une baisse de 0,7 % au quatrième trimestre 2017.  Et, bonne nouvelle, cette baisse de début d'année concerne toutes les classes d'âge y compris les jeunes et les seniors qui rencontrent généralement plus de difficultés à retrouver un emploi.