Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

Théâtre en kit

Le Théâtre en Kit est une compagnie professionnelle implantée à Tomblaine (54510), à proximité de Nancy. Elle travaille en résidence au Théâtre de la Source.
 
Outre la création de spectacles tout public et jeune public, le Théâtre en Kit propose aussi des ateliers théâtre, un soutien aux compagnies amateurs, des représentations en milieu professionnel, un festival jeune public « Le Rendez-Vous des Moutards ».
 
Chaque année, la compagnie propose également des représentations pour les écoles au Théâtre de la Source (enfants de maternelles et primaires mais aussi pour les collèges et lycées).
 
La compagnie travaille également sur commande : commandes d’entreprises privées ou publiques ou encore du secteur institutionnel.
 
theatre en kit

Leur chance, leur miracle diraient même les fervents, c’est d’être encore là, trio indemne après plus de 33 ans de cohabitation, coexistence, collaboration, cocréation… et même codirection. Qui plus est dans le milieu théâtral où ils sont les premiers à reconnaître que le bal des ego se joue parfois à contretemps…

Mais Séverine Caurla, Marc Guépratte et Laurent Arnold ne se sont pas écharpés. Enguirlandés, sans doute. C’est de bonne guerre lorsqu’on monte un spectacle à bout de bras, et a fortiori des dizaines de spectacles. Mais jamais jusqu’à la rupture. Et c’est ainsi que le Théâtre en Kit crée inlassablement (au moins deux nouveaux spectacles tous les trois ans) et nous mitonne chaque année sans sourcilier un festival des Moutards depuis 11 ans (lire ci-contre).

Mauvaise foi généralisée

Cette chance, ils en sont conscients, sans trop l’expliquer. Question d’alchimie, finissent-ils par supposer. « Ce qui est certain, c’est qu’on continue à se marrer ensemble, et ça, c’est l’essentiel ! »

À se marrer, et à se moquer. Séverine, alias Poupoune, est ainsi décrite par ses congénères comme « assez rigoureuse… Mais bon, quelle bordélique quand même ! Enfin, moins bordélique que nous, c’est ce qui la sauve. Et nous aussi. Côté mauvaise foi, en revanche, elle n’a pas grand-chose à nous envier… »

Marc, le petit nerveux, serait, lui, « de plus mauvaise foi encore ! De toute façon son sang tourne plus vite que les autres. Mais attention, à midi, il s’arrête. La pause déjeuner, c’est sacré ! » Quant au grand Laurent, de l’avis général, il a une qualité (au moins une…) : « Au bout de 30 ans, il semble qu’il ait appris à ne plus laisser traîner ses cannettes de Coca ! Enfin ! »

Bref, l’autodérision relève du code génétique dans cette troupe qui se reconnaît une autre chance, et pas des moindres : bénéficier d’une adresse « tout confort ». Depuis 11 ans maintenant, le Théâtre en Kit a posé ses valises, ses malles à malices et ses projets dans les murs du théâtre de La Source à Tomblaine. Qui, outre des bureaux comprend une salle de théâtre de 136 places, et une scène de 100 m² et 7 m de haut.

Plaisir de jouer intact

« Pour résumer, on est dans des conditions de travail absolument exceptionnelles », convient Marc. « Et j’ajouterais même : surtout en ce moment… » Il est en effet devenu plus rare que jamais aujourd’hui pour une troupe de bénéficier d’un local pour répéter, et qui plus est d’une vraie salle de représentation. Une belle opportunité que leur a accordée la municipalité de Tomblaine, en contrepartie de quoi, la compagnie joue le jeu. Elle est partie prenante à tous les événements culturels municipaux aussitôt que sollicitée, et accueille très volontiers d’autres troupes en résidence si les lieux sont dispos.

Pas de quoi en faire des richards, les budgets sont toujours calculés au plus juste. Il est une fortune néanmoins qu’ils conservent intacte : « Le plaisir de jouer. Jouer, jouer, jouer, c’est quand même ce qu’il y a de mieux ! », rappelle même le calme Laurent dans un moment « délirant ». Puis il pose calmement sa cannette de Coca. On ignore s’il saura la ranger…

Sujets similaires

Inauguration bâtiment EDF

La pose de la première pierre a eu lieu le 21 janvier 2014 et la livraison du bâtiment a été réalisée en octobre 2014.

Le nouvel immeuble d'EDF a été inauguré le 23 avril 2015 dans la zone d'activités Saint-Jacques, à Maxéville (rue Albert-Einstein), en présence de Christophe Choserot, maire de Maxéville et vice-président de la Région Lorraine, de didier Guénin, délégué interrégional EDF Grand Est, et de Jacques Escaillas, délégué immobilier régional d'EDF pour le Grand Est.

Le bâtiment, offrant une surface de plus de 3.000 m2, regroupe, depuis décembre 2014, 180 salariés de la direction des services partagés (informatique, télécommunications, ressources humaines) et la division d'appui industriel à la production (DAIP) sur le Grand-Est, qui étaient auparavant en poste à Villers-lès-Nancy.

Une charte pour l'innovation

Lors du dernier petit déjeuner du Medef dans les locaux de la maison de l'entreprise, site Saint-Jacques, une cinquantaine de chef d'entreprises ont assisté à la signature de la charte entre le Medef 54 et C2IME, le commissariat d'investissement à l'innovation est à la mobilisation économique.

Les grands principes de ce partenariat : anticiper, détecter, accompagné, mobiliser les compétences.
Né en 2015, C2IME évalue et accélère les projets de création d'entreprise technologique innovantes.
Aujourd'hui, 26 entreprises ont bénéficié d'un accompagnement sur-mesure. C2IME intervient dans les projets de développement des PME PMI en Lorraine dans quatre secteurs : matériaux, énergie, procédés et numérique.