Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

Bienvenue sur notre Espace adhérent

  • La grève SNCF paraît être une grève très politique

    « La grève SNCF paraît être une grève très politique » a estimé hier matinPierre Gattaz, sur FRANCE INTER. Le patron du Medef a salué les réformes entreprises par le gouvernement. « Des réformes qui aboutiront à un retour à l'emploi », assure-t-il. Selon lui, « les entreprises ont besoin de quatre choses, elles ont besoin d'un marché du travail (…) simplifié, (…) d’une fiscalité attractive qui permette de dégager des marges, pour innover, pour prendre des apprent is, pour former nos salariés, pour exporter (…).

  • Communication Medef du 21 septembre 2017

    Code du travail : ce que disent les DRH de la réforme. Ce n'est ni « la révolution copernicienne » vantée par le gouvernement ni « la casse sociale » que dénoncent certains syndicats. Voilà le message qu'a fait passer mercredi le président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH), Jean-Paul Charlez, en présentant un sondage réalisé auprès de ses membres sur les ordonnances réformant le Code du travail, dont la version définitive sera présentée ce vendredi en Conseil des ministres.

  • Communication Medef du 20 septembre 2017

    Révolution numérique : le choc de compétences qui attend la France. Un rapport du Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) publié ce mercredi dresse les compétences à développer pour adapter le marché du travail à la révolution numérique et appelle à de profonds changements dans le système de formation. « L'écart entre l'offre et la demande de compétences numériques et scientifiques expertes est significatif et il va croissant », s'alarme le COE.

  • Communication Medef du 18 septembre 2017

    « Pourquoi l’Etat ne nous aiderait pas à créer plus de 100.000 emplois ? », s’interroge Maxime Aiach, le président de la Fédération du service aux particuliers (FESP), dans LES ECHOS page 21, plaidant pour la suppression du délai de remboursement du crédit d’impôt des services à la personne. Selon lui, cette mesure – qui, admet-il, «bousculerait certaines habitudes » – permettrait la création de 120.000 à 150.000 emplois équivalent temps plein.

Pages